Nouvelles recettes

Un étudiant commence un garde-manger dans un dortoir

Un étudiant commence un garde-manger dans un dortoir


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un étudiant de l'Alabama a créé une banque alimentaire pour les étudiants

Wikimédia/Voyages Papillon

Un étudiant de l'Alabama A&M University a remarqué que certains de ses camarades de classe allaient se coucher affamés parce qu'ils n'avaient pas de nourriture, alors il a créé une banque alimentaire dans son propre dortoir.

Lorsque Justin Franks, étudiant à l'Université Alabama A&M, a remarqué que certains de ses camarades de classe s'étaient couchés affamés parce qu'ils n'avaient pas accès à la nourriture, il a décidé de faire quelque chose, et maintenant il gère un garde-manger dans son propre dortoir.

Selon ABC 10, Franks a déclaré que la cafétéria de son école fermait à 18 heures, ce qui est trop tôt pour que beaucoup de gens puissent se rendre et obtenir de la nourriture avant la fermeture. Les étudiants disposant d'argent liquide pouvaient acheter de la nourriture à l'épicerie ou dans des restaurants hors campus, mais les étudiants aux budgets plus serrés étaient coincés sans rien à manger. Voulant aider, Franks a approvisionné son dortoir en nouilles instantanées et en jus à donner aux personnes qui n'avaient pas d'autre nourriture pour la nuit. Lorsqu'il en a parlé sur Facebook, d'autres personnes ont pensé que c'était une excellente idée et ont voulu aider.

Franks a déclaré qu'il avait commencé à entendre d'autres personnes qui voulaient faire un don de nourriture et qu'il avait fini par déplacer son garde-manger dans une pièce inutilisée de son dortoir. Il propose des collations, des boissons, de la nourriture et des articles de toilette, et Franks le maintient ouvert à partir de 18 heures. jusqu'à 23 heures, afin que les personnes qui ne peuvent pas se rendre à la cafétéria pour se nourrir puissent obtenir des nouilles instantanées de sa part.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, de la présidente par intérim Melinda Treadwell et du directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour l'État de Keene », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des repas pré-faits.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la coopérative alimentaire Monadnock, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. La cuisine communautaire, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, afin d'aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils sont en situation d'insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, de la présidente par intérim Melinda Treadwell et du directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir ses portes le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour l'État de Keene », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des repas pré-faits.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la coopérative alimentaire Monadnock, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. La cuisine communautaire, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, pour aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils vivent une insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, la présidente par intérim Melinda Treadwell et le directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour l'État de Keene », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des repas pré-faits.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la coopérative alimentaire Monadnock, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. The Community Kitchen, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, pour aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils vivent une insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, la présidente par intérim Melinda Treadwell et le directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir ses portes le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour Keene State », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des plats préparés.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la Monadnock Food Co-op, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. The Community Kitchen, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, afin d'aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils sont en situation d'insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, de la présidente par intérim Melinda Treadwell et du directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir ses portes le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour Keene State », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des plats préparés.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la coopérative alimentaire Monadnock, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. The Community Kitchen, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, pour aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils vivent une insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, la présidente par intérim Melinda Treadwell et le directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour l'État de Keene », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des repas pré-faits.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la coopérative alimentaire Monadnock, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. The Community Kitchen, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, afin d'aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils vivent une insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, de la présidente par intérim Melinda Treadwell et du directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour l'État de Keene », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des repas pré-faits.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la coopérative alimentaire Monadnock, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. La cuisine communautaire, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

« L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, afin d'aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus », explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils sont en situation d'insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, de la présidente par intérim Melinda Treadwell et du directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir ses portes le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour Keene State », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. « Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite », explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services comme des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des plats préparés.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la Monadnock Food Co-op, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. La cuisine communautaire, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

«L'objectif est de déterminer la population d'étudiants en situation d'insécurité alimentaire, pour aider le garde-manger à connaître les besoins sur le campus», explique Blanc.

« On se demande également si les élèves souffrant d'insécurité alimentaire connaissent les ressources, comme la soupe populaire et le garde-manger à Keene », explique Lehner, afin de sensibiliser les élèves aux sources d'aide s'ils vivent une insécurité alimentaire.

Deux groupes de discussion réuniront des étudiants pour parler de leur perception de l'insécurité alimentaire et partager leurs expériences personnelles avec celle-ci.

Des boîtes de dons de nourriture sont situées dans le centre des étudiants, le centre des sciences, le hall Joslin et près du centre de développement de l'enfant. Le garde-manger ouvrira officiellement le dimanche 25 mars aux étudiants ainsi qu'à tous les professeurs et membres du personnel pouvant utiliser ses services.


Les étudiants organisent un garde-manger sur le campus

Étudiants qui organisent et mettent en place un garde-manger sur le campus, avec la conseillère du club pré-médical Susan Whittemore

Lorsque les étudiants de deux organisations du campus - les clubs SNAKS pré-médicaux et axés sur la nutrition - ont appris le semestre dernier que l'insécurité alimentaire était un problème pour certains étudiants de l'État de Keene, ils se sont réunis pour créer un garde-manger sur le campus, le Hungry Owl.

Avec le soutien de la conseillère du club pré-médical, le Dr Susan Whittemore du département de biologie, de la présidente par intérim Melinda Treadwell et du directeur de la vie résidentielle Kent Drake-Deese, ils ont trouvé un emplacement pour le garde-manger et lancé une collecte de denrées non périssables. The Hungry Owl devrait ouvrir le 25 mars dans l'ancien appartement du directeur de la résidence à Randall Hall, un dortoir qui n'est plus utilisé.

« C'est inspirant de voir de première main à quel point ces deux groupes d'étudiants collaborent pour faire de ce garde-manger une réalité pour l'État de Keene », déclare Whittemore.

Marisa Benjamin et Haley Zanga du Pre-Medical Club et la présidente du SNAKS, Jenna Minniti, ont déclaré que le groupe travaillait avec les étudiants en informatique du professeur Mike Hanrahan pour créer un site Web permettant aux étudiants et aux autres membres de la communauté du campus de commander anonymement de la nourriture en ligne. . Ils peuvent le récupérer pendant les heures d'ouverture du garde-manger. L'un des avantages de l'emplacement de Randall Hall est que son entrée se trouve à l'arrière du bâtiment, offrant ainsi une intimité.

Un autre avantage est sa cuisine entièrement opérationnelle. «Nous espérions avoir un réfrigérateur pour les produits, alors cette pièce était parfaite», explique Benjamin. Il offre également un espace pour ajouter des services tels que des soirées de cuisine ou fournir des recettes ou assembler des plats préparés.

Les membres du groupe ont contacté les supermarchés locaux et la Monadnock Food Co-op, et les ont trouvés très disposés à donner de la nourriture ou de l'argent à Hungry Owl. La cuisine communautaire, un organisme à but non lucratif de Keene, a récemment fait un généreux don de nourriture.

Entre-temps, un étudiant en biologie et un étudiant en santé publique/nutrition se sont associés pour mener une enquête et organiser des groupes de discussion sur le campus sur l'insécurité alimentaire.

Ian Lehner, une majeure en biologie senior et Samantha Blanc junior, une majeure en nutrition, mènent la recherche grâce à une subvention du programme BEST – Building Excellence in Science and Technology – du Collège. Ils se rendent dans les salles de classe pour administrer un sondage en ligne rédigé par leurs mentors, Whittemore, ainsi que Margaret Henning et Dena Shields du département de santé publique.

“The goal is to determine the population of students that have food insecurity, to help the food pantry know what the need is on campus,” says Blanc.

“There are also questions about whether students with food insecurity know about resources, like the soup kitchen and food pantry in Keene,” says Lehner, as a way of making students more aware of sources for help if they are experiencing food insecurity.

Two focus groups will bring together students to talk about their perception of food insecurity and to share their personal experiences with it.

Food donation boxes are located in the Student Center, the Science Center, Joslin Hall, and near the Child Development Center. The pantry will officially open Sunday, March 25, to students as well as any faculty and staff who can use its services.


Students Organize On-Campus Food Pantry

Students who are organizing and setting up a campus food pantry, with Pre-Medical Club advisor Susan Whittemore

When students from two campus organizations – the Pre-Medical and nutrition-focused SNAKS clubs – learned last semester that food insecurity is a problem for some Keene State students, they came together to establish an on-campus food pantry, the Hungry Owl.

With support from Pre-Medical Club advisor Dr. Susan Whittemore of the Biology Department, Interim President Melinda Treadwell, and Director of Residential Life Kent Drake-Deese, they secured a location for the pantry and launched a nonperishable-food drive. The Hungry Owl is set to open March 25 in the former residence director apartment in Randall Hall, a dorm that is no longer in use.

“It’s inspiring to watch first-hand how well these two student groups collaborate to make this pantry a reality for Keene State,” says Whittemore.

Marisa Benjamin and Haley Zanga of the Pre-Medical Club and SNAKS president Jenna Minniti said the group is working with Professor Mike Hanrahan’s computer science students to create a to set up a website where students and other members of the campus community can anonymously order food online. They can pick it up during the pantry’s open hours. A benefit to the Randall Hall location is that its entryway is at the back of the building, providing privacy.

Another benefit is its fully operational kitchen. “We were hoping to get a refrigerator for produce, so this room was perfect,” says Benjamin. It also provides space for adding services like cooking nights or providing recipes or assembling pre-made meals.

Members of the group have reached out to local supermarkets and the Monadnock Food Co-op, and found them very willing to donate food or money to the Hungry Owl. The Community Kitchen, a Keene nonprofit, recently made a generous food donation.

In the meantime, a biology student and a public health/nutrition student have teamed up to conduct a survey and hold focus groups on campus on food insecurity.

Ian Lehner, a senior biology major and junior Samantha Blanc, a nutrition major, are conducting the research thanks to a grant from the College’s BEST – Building Excellence in Science and Technology – program. They are going into classrooms to administer an online survey written by their faculty mentors, Whittemore along with Margaret Henning and Dena Shields of the Public Health Department.

“The goal is to determine the population of students that have food insecurity, to help the food pantry know what the need is on campus,” says Blanc.

“There are also questions about whether students with food insecurity know about resources, like the soup kitchen and food pantry in Keene,” says Lehner, as a way of making students more aware of sources for help if they are experiencing food insecurity.

Two focus groups will bring together students to talk about their perception of food insecurity and to share their personal experiences with it.

Food donation boxes are located in the Student Center, the Science Center, Joslin Hall, and near the Child Development Center. The pantry will officially open Sunday, March 25, to students as well as any faculty and staff who can use its services.



Commentaires:

  1. Akilrajas

    Je félicite, au passage, cette excellente pensée tombe

  2. Larenzo

    C'est une convention commune

  3. Tygojind

    Un blog compétent, mais le collisionneur explosera de toute façon ...

  4. Farlane

    J'ai supprimé ce message

  5. Jacobe

    Je m'excuse d'avoir interféré ... Je suis conscient de cette situation. Écrivez ici ou dans PM.

  6. Ronan

    Je considère que vous n'avez pas raison. je suis assuré. Je suggère d'en discuter.



Écrire un message