Nouvelles recettes

Pain de mie Golden Gate

Pain de mie Golden Gate


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Dans un petit bol, mélanger 1/4 tasse de margarine et de soupe à l'oignon; bien mélanger. Mettre de côté.

Chauffer le four à 350 degrés F. Graisser la plaque à biscuits. Dégazer la pâte. Sur une surface farinée, abaisser la pâte en un rectangle de 20x14 pouces. (Assurez-vous que les côtés sont droits avant de rouler.) Étalez la garniture. En commençant par le côté de 14 pouces, roulez en appuyant sur les bords et les extrémités pour sceller. Avec un couteau, couper soigneusement dans le sens de la longueur au centre pour former 2 pains. Placer le côté coupé vers le haut sur une plaque à biscuits graissée. Couverture; laisser lever dans un endroit chaud jusqu'à ce qu'il soit léger et qu'il ait doublé de volume, environ 20 minutes.

Cuire au four à 350 degrés F pendant 15 à 25 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient dorés.


Golden Gate Grub: Que manger à San Francisco

Que vous ayez envie de dollar dim sum ou de la meilleure expérience étoilée Michelin, voici les restaurants incontournables de San Francisco.

Visite gastronomique des nouveaux arrivants à San Francisco

San Francisco est une destination gastronomique depuis la ruée vers l'or, lorsque les prospecteurs dépensaient leur argent pour Hangtown Fry, une omelette décadente avec des huîtres et du bacon. Aujourd'hui, la variété des cuisines et les produits exceptionnels disponibles toute l'année (grâce à un climat et un terrain favorables) en font un paradis pour les chefs et les convives.

Manufacture de tartines

Faire la queue à Tartine Bakery a longtemps été un rite de passage de la région de la baie, mais le buzz s'est récemment déplacé vers la dernière entreprise de l'équipe de Tartine, Tartine Manufactory. L'espace caverneux de la mission est divisé en un café, un magasin de crème glacée - appelé Tartine Cookies and Cream - une boulangerie et un restaurant. Il est lumineux et moderne, avec du bois naturel et des lanternes en papier japonais pour adoucir l'espace. Il y a des pâtisseries, des gaufres de Liège, des salades et des sandwichs pendant la journée et un restaurant à service complet le soir. Le service de pain est pratiquement obligatoire et comprend des options comme Smørrebrød avec 'nduja et ciboulette, stracciatella bottarga, ou oursin et moutarde.

Club nautique de Liholiho

Encore une réservation difficile à obtenir, le Liholiho Yacht Club est le point de vue de San Francisco sur le paradis hawaïen. C'est de la soul food, utilisant des ingrédients locaux via les îles hawaïennes, et d'une manière ou d'une autre, cela fonctionne. L'espace bourdonne autour de sa cuisine ouverte et est tenu par des serveurs qui semblent sincèrement heureux. La nourriture est divisée en petites assiettes et grandes assiettes à partager. Les saveurs asiatiques chantent dans des plats comme le calmar mariné, avec des tripes croustillantes, du chou et des cacahuètes, et de la poitrine de porc cuite deux fois avec de l'ananas, du basilic thaï et du fenouil. Le dessert signature est la version infusée d'ananas de Baked Alaska. Ce ne sont pas des vacances sur une île, mais cela pourrait bien être la prochaine meilleure chose.

San Francisco est dotée de six restaurants trois étoiles Michelin, et bien que chacun soit unique, Benu est peut-être le plus inhabituel. Bien que le chef Corey Lee vienne de The French Laundry et connaisse bien les techniques françaises, il s'appuie sur des influences allant au-delà de la fusion typique avec la cuisine japonaise moderne. Des plats comme le Foie Gras Xiao Long Bao et l'Oursin mariné dans une sauce de crabe fermentée montrent une volonté d'adapter les plats et les ingrédients asiatiques traditionnels de manière nouvelle et fraîche. Le menu à prix fixe est cher, mais la nourriture est divine.

Souvla

Crémerie Bi-Rite

La crème glacée a pris d'assaut San Francisco. Les files d'attente sont une évidence et chacun a une place qu'il fréquente fidèlement. Bi-Rite peut cependant transcender toute concurrence et a fait de son quartier animé de la Mission une destination culinaire. Offrez-vous une boule, un sandwich à la crème glacée, un pop glacé ou un sundae signature tel que le Dainty Gentleman, avec de la crème glacée au miel et à la lavande, du fudge chaud, de l'huile d'olive à l'orange sanguine et du sel de mer. Deux saveurs molles alternent quotidiennement. Mais la boule qui a fait la renommée de la boutique est le caramel au beurre salé et il reste leur best-seller.

Brasserie Bluestem

B. Pâtisserie

Ouverte par Belinda Leong, une chef pâtissière aux côtelettes fines, cette élégante boulangerie sert des desserts à l'assiette exceptionnels, des gâteaux, des pains, des quiches et des spécialités de Viennoiserie telles que le kouign amann et bostock sucré, salé et beurré. La tarte aux pommes de 10 heures est un favori des fans et un incontournable du menu. Il est fait de pommes Fuji qui sont cuites lentement et lentement pendant environ 10 heures et combinées avec des pommes Granny Smith fraîches pour l'acidité et le croquant. Il est terminé par un streusel aux amandes.

Kin Khao

Un favori parmi les chefs et les gastronomes, ce lieu thaïlandais contemporain consolide le menu typique et copieux des classiques thaïlandais. Chacun des plats soigneusement préparés comprend une confiture de chili, une pâte de curry ou une sauce unique et maison. Parmi les incontournables, citons le curry vert au lapin de Khun Yai, avec une base de pâte de curry vert, de la longe de lapin légèrement braisée, de la selle et des boulettes de viande, des aubergines aux pommes thaïlandaises, du basilic thaï et du piment oiseau, et la salade Yum Yai, un mélange de crudités , légumes de saison cuits et frits avec une vinaigrette à la confiture de piment pas si épicée.

Le moulin

Le moulin a déjà fait sensation en offrant un toast à 4 $. Aujourd'hui, vous dépenserez jusqu'à 7 $ pour du pain grillé Dark Mountain Rye garni de fromage à la crème, de pesto, de pignons de pin, de sel et de poivre. Les foules se forment pour la soirée pizza le lundi, lorsque de nombreux restaurants sont fermés. The Mill, une boulangerie où ils fabriquent leur propre grain, ne prépare qu'un seul type de pizza végétarienne chaque soir (sauf le mardi) et sert des tranches ou des tartes de 18 h à 21 h. Les combinaisons de garnitures inventives du passé ont inclus la courge musquée, les graines de nigelle et les échalotes glacées, ou la pomme de terre butterball, la fontine, la bette à carde arc-en-ciel et les herbes frites. La croûte est faite à partir de leur pâte à pain de campagne, elle est donc plus moelleuse que croustillante.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco est connue pour ses taquerias et ses burritos gras et emballés dans du papier d'aluminium, mais Nopalito va au-delà du tarif standard en utilisant des ingrédients biologiques frais dans des plats comme des empanadas, des enchiladas et des ragoûts. Les saveurs sont riches et satisfaisantes, et le cadre est simple et informel. Les soupes sont particulièrement chaleureuses, en particulier le pozole rojo. Il est composé d'épaule de porc, de hominy, de piment ancho et de chou, avec des garnitures de radis, de citron vert, d'oignon, d'origan et de chips tortilla.

Omakase

San Francisco connaît un boom de la cuisine japonaise, et les convives ont une myriade d'options, y compris des magasins de ramen sans réservation, avec des files d'attente à la porte, et des restaurants exquis de kaiseki et de sushi, avec des menus coûtant des centaines de dollars. Omakase fait partie de cette dernière catégorie. Avec seulement 14 places, principalement au bar, le minuscule restaurant prépare des sushis à prix fixe avec une habileté évidente. Les invités passent plusieurs heures dans un voyage culinaire à déguster des sushis préparés sous la direction du chef exécutif Jackson Yu, qui prépare des sushis traditionnels depuis près de deux décennies. Il importe du poisson du marché aux poissons de Tsukiji deux fois par semaine et se procure des offres inhabituelles - comme le poisson-dragon - qui sont uniques pour la région.


Golden Gate Grub: Que manger à San Francisco

Que vous ayez envie de dollar dim sum ou de la meilleure expérience étoilée Michelin, voici les restaurants incontournables de San Francisco.

Visite gastronomique des nouveaux arrivants à San Francisco

San Francisco est une destination gastronomique depuis la ruée vers l'or, lorsque les prospecteurs dépensaient leur argent pour Hangtown Fry, une omelette décadente avec des huîtres et du bacon. Aujourd'hui, la variété des cuisines et les produits exceptionnels disponibles toute l'année (grâce à un climat et un terrain favorables) en font un paradis pour les chefs et les convives.

Manufacture de tartines

Faire la queue à Tartine Bakery a longtemps été un rite de passage de la région de la baie, mais le buzz s'est récemment déplacé vers la dernière entreprise de l'équipe de Tartine, Tartine Manufactory. L'espace caverneux de la mission est divisé en un café, un magasin de crème glacée - appelé Tartine Cookies and Cream - une boulangerie et un restaurant. Il est lumineux et moderne, avec du bois naturel et des lanternes en papier japonais pour adoucir l'espace. Il y a des pâtisseries, des gaufres de Liège, des salades et des sandwichs pendant la journée et un restaurant à service complet le soir. Le service de pain est pratiquement obligatoire et comprend des options comme le Smørrebrød avec de la nduja et de la ciboulette, de la stracciatella bottarga ou de l'oursin et de la moutarde.

Club nautique de Liholiho

Encore une réservation difficile à obtenir, le Liholiho Yacht Club est le point de vue de San Francisco sur le paradis hawaïen. C'est de la soul food, utilisant des ingrédients locaux via les îles hawaïennes, et d'une manière ou d'une autre, cela fonctionne. L'espace bourdonne autour de sa cuisine ouverte et est tenu par des serveurs qui semblent sincèrement heureux. La nourriture est divisée en petites assiettes et grandes assiettes à partager. Les saveurs asiatiques chantent dans des plats comme le calmar mariné, avec des tripes croustillantes, du chou et des cacahuètes, et de la poitrine de porc cuite deux fois avec de l'ananas, du basilic thaï et du fenouil. Le dessert signature est la version infusée d'ananas de Baked Alaska. Ce ne sont pas des vacances sur une île, mais cela pourrait bien être la prochaine meilleure chose.

San Francisco est dotée de six restaurants trois étoiles Michelin, et bien que chacun soit unique, Benu est peut-être le plus inhabituel. Bien que le chef Corey Lee vienne de The French Laundry et connaisse bien les techniques françaises, il s'appuie sur des influences allant au-delà de la fusion typique avec la cuisine japonaise moderne. Des plats comme le Foie Gras Xiao Long Bao et l'Oursin mariné dans une sauce de crabe fermentée montrent une volonté d'adapter les plats et les ingrédients asiatiques traditionnels de manière nouvelle et fraîche. Le menu à prix fixe est cher, mais la nourriture est divine.

Souvla

Crémerie Bi-Rite

La crème glacée a pris d'assaut San Francisco. Les files d'attente sont une évidence et chacun a une place qu'il fréquente fidèlement. Bi-Rite peut cependant transcender toute concurrence et a fait de son quartier animé de la Mission une destination culinaire. Offrez-vous une boule, un sandwich à la crème glacée, un pop glacé ou un sundae signature tel que le Dainty Gentleman, avec de la crème glacée au miel et à la lavande, du fudge chaud, de l'huile d'olive à l'orange sanguine et du sel de mer. Deux saveurs molles alternent quotidiennement. Mais la boule qui a fait la renommée de la boutique est le caramel au beurre salé et il reste leur best-seller.

Brasserie Bluestem

B. Pâtisserie

Ouverte par Belinda Leong, une chef pâtissière aux côtelettes fines, cette élégante boulangerie sert des desserts à l'assiette exceptionnels, des gâteaux, des pains, des quiches et des spécialités de Viennoiserie telles que le kouign amann et bostock sucré, salé et beurré. La tarte aux pommes de 10 heures est un favori des fans et un incontournable du menu. Il est fait de pommes Fuji qui sont cuites lentement et lentement pendant environ 10 heures et combinées avec des pommes Granny Smith fraîches pour l'acidité et le croquant. Il est terminé par un streusel aux amandes.

Kin Khao

Un favori parmi les chefs et les gastronomes, ce lieu thaïlandais contemporain consolide le menu typique et copieux des classiques thaïlandais. Chacun des plats soigneusement préparés comprend une confiture de chili, une pâte de curry ou une sauce unique et maison. Parmi les incontournables, citons le curry vert au lapin de Khun Yai, avec une base de pâte de curry vert, de la longe de lapin légèrement braisée, de la selle et des boulettes de viande, des aubergines aux pommes thaïlandaises, du basilic thaï et du piment oiseau, et la salade Yum Yai, un mélange de crudités , légumes de saison cuits et frits avec une vinaigrette à la confiture de piment pas si épicée.

Le moulin

Le moulin a déjà fait sensation en offrant un toast à 4 $. Aujourd'hui, vous dépenserez jusqu'à 7 $ pour des toasts Dark Mountain Rye garnis de fromage à la crème, de pesto, de pignons de pin, de sel et de poivre. Les foules se forment pour la soirée pizza le lundi, lorsque de nombreux restaurants sont fermés. The Mill, une boulangerie où ils fabriquent leur propre grain, ne prépare qu'un seul type de pizza végétarienne chaque soir (sauf le mardi) et sert des tranches ou des tartes de 18 h à 21 h. Les combinaisons de garnitures inventives du passé ont inclus la courge musquée, les graines de nigelle et les échalotes glacées, ou la pomme de terre butterball, la fontine, la bette à carde arc-en-ciel et les herbes frites. La croûte est faite à partir de leur pâte à pain de campagne, elle est donc plus moelleuse que croustillante.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco est connue pour ses taquerias et ses burritos gras et emballés dans du papier d'aluminium, mais Nopalito va au-delà du tarif standard en utilisant des ingrédients biologiques frais dans des plats comme des empanadas, des enchiladas et des ragoûts. Les saveurs sont riches et satisfaisantes, et le cadre est simple et informel. Les soupes sont particulièrement chaleureuses, en particulier le pozole rojo. Il est composé d'épaule de porc, de hominy, de piment ancho et de chou, avec des garnitures de radis, de citron vert, d'oignon, d'origan et de chips tortilla.

Omakase

San Francisco connaît un boom de la cuisine japonaise, et les convives ont une myriade d'options, y compris des magasins de ramen sans réservation, avec des files d'attente à la porte, et des restaurants exquis de kaiseki et de sushi, avec des menus coûtant des centaines de dollars. Omakase fait partie de cette dernière catégorie. Avec seulement 14 places, principalement au bar, le minuscule restaurant prépare des sushis à prix fixe avec une habileté évidente. Les invités passent plusieurs heures dans un voyage culinaire à déguster des sushis préparés sous la direction du chef exécutif Jackson Yu, qui prépare des sushis traditionnels depuis près de deux décennies. Il importe du poisson du marché aux poissons de Tsukiji deux fois par semaine et se procure des offres inhabituelles - comme le poisson-dragon - qui sont uniques pour la région.


Golden Gate Grub: Que manger à San Francisco

Que vous ayez envie de dollar dim sum ou de la meilleure expérience étoilée Michelin, voici les restaurants incontournables de San Francisco.

Visite gastronomique des nouveaux arrivants à San Francisco

San Francisco est une destination gastronomique depuis la ruée vers l'or, lorsque les prospecteurs dépensaient leur argent pour Hangtown Fry, une omelette décadente avec des huîtres et du bacon. Aujourd'hui, la variété des cuisines et les produits exceptionnels disponibles toute l'année (grâce à un climat et un terrain favorables) en font un paradis pour les chefs et les convives.

Manufacture de tartines

Faire la queue à Tartine Bakery a longtemps été un rite de passage de la région de la baie, mais le buzz s'est récemment déplacé vers la dernière entreprise de l'équipe de Tartine, Tartine Manufactory. L'espace caverneux de la mission est divisé en un café, un magasin de crème glacée - appelé Tartine Cookies and Cream - une boulangerie et un restaurant. Il est lumineux et moderne, avec du bois naturel et des lanternes en papier japonais pour adoucir l'espace. Il y a des pâtisseries, des gaufres de Liège, des salades et des sandwichs pendant la journée et un restaurant à service complet le soir. Le service de pain est pratiquement obligatoire et comprend des options comme le Smørrebrød avec de la nduja et de la ciboulette, de la stracciatella bottarga ou de l'oursin et de la moutarde.

Club nautique de Liholiho

Encore une réservation difficile à obtenir, le Liholiho Yacht Club est le point de vue de San Francisco sur le paradis hawaïen. C'est de la soul food, utilisant des ingrédients locaux via les îles hawaïennes, et d'une manière ou d'une autre, cela fonctionne. L'espace bourdonne autour de sa cuisine ouverte et est tenu par des serveurs qui semblent sincèrement heureux. La nourriture est divisée en petites assiettes et grandes assiettes à partager. Les saveurs asiatiques chantent dans des plats comme le calmar mariné, avec des tripes croustillantes, du chou et des cacahuètes, et de la poitrine de porc cuite deux fois avec de l'ananas, du basilic thaï et du fenouil. Le dessert signature est la version infusée d'ananas de Baked Alaska. Ce ne sont pas des vacances sur une île, mais cela pourrait bien être la prochaine meilleure chose.

San Francisco est doté de six restaurants trois étoiles Michelin, et bien que chacun soit unique, Benu est peut-être le plus inhabituel. Bien que le chef Corey Lee vienne de The French Laundry et connaisse bien les techniques françaises, il s'appuie sur des influences allant au-delà de la fusion typique avec la cuisine japonaise moderne. Des plats comme le Foie Gras Xiao Long Bao et l'Oursin mariné dans une sauce de crabe fermentée montrent une volonté d'adapter les plats et les ingrédients asiatiques traditionnels de nouvelles façons. Le menu à prix fixe est cher, mais la nourriture est divine.

Souvla

Crèmerie Bi-Rite

La crème glacée a pris d'assaut San Francisco. Les files d'attente sont une évidence et chacun a une place qu'il fréquente fidèlement. Bi-Rite peut cependant transcender toute concurrence et a fait de son quartier animé de la Mission une destination culinaire. Offrez-vous une boule, un sandwich à la crème glacée, un pop glacé ou un sundae signature tel que le Dainty Gentleman, avec de la crème glacée au miel et à la lavande, du fudge chaud, de l'huile d'olive à l'orange sanguine et du sel de mer. Deux saveurs molles alternent quotidiennement. Mais la boule qui a fait la renommée de la boutique est le caramel au beurre salé et il reste leur best-seller.

Brasserie Bluestem

B. Pâtisserie

Ouverte par Belinda Leong, une chef pâtissière aux côtelettes fines, cette élégante boulangerie sert des desserts à l'assiette exceptionnels, des gâteaux, des pains, des quiches et des spécialités de Viennoiserie telles que le kouign amann et bostock sucré, salé et beurré. La tarte aux pommes de 10 heures est un favori des fans et un incontournable du menu. Il est fait de pommes Fuji qui sont cuites lentement et lentement pendant environ 10 heures et combinées avec des pommes Granny Smith fraîches pour l'acidité et le croquant. Il est terminé par un streusel aux amandes.

Kin Khao

Un favori parmi les chefs et les gastronomes, ce lieu thaïlandais contemporain consolide le menu typique et copieux des classiques thaïlandais. Chacun des plats soigneusement préparés comprend une confiture de chili, une pâte de curry ou une sauce unique et maison. Parmi les incontournables, citons le curry vert au lapin de Khun Yai, avec une base de pâte de curry vert, de la longe de lapin légèrement braisée, de la selle et des boulettes de viande, des aubergines aux pommes thaïlandaises, du basilic thaï et du piment oiseau, et la salade Yum Yai, un mélange de crudités , légumes de saison cuits et frits avec une vinaigrette à la confiture de piment pas si épicée.

Le moulin

Le moulin a déjà fait sensation en offrant un toast à 4 $. Aujourd'hui, vous dépenserez jusqu'à 7 $ pour du pain grillé Dark Mountain Rye garni de fromage à la crème, de pesto, de pignons de pin, de sel et de poivre. Les foules se forment pour la soirée pizza le lundi, lorsque de nombreux restaurants sont fermés. The Mill, une boulangerie où ils fabriquent leur propre grain, ne prépare qu'un seul type de pizza végétarienne chaque soir (sauf le mardi) et sert des tranches ou des tartes de 18 h à 21 h. Les combinaisons de garnitures inventives du passé ont inclus la courge musquée, les graines de nigelle et les échalotes glacées, ou la pomme de terre butterball, la fontine, la bette à carde arc-en-ciel et les herbes frites. La croûte est faite à partir de leur pâte à pain de campagne, elle est donc plus moelleuse que croustillante.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco est connue pour ses taquerias et ses burritos gras et emballés dans du papier d'aluminium, mais Nopalito va au-delà du tarif standard en utilisant des ingrédients biologiques frais dans des plats comme des empanadas, des enchiladas et des ragoûts. Les saveurs sont riches et satisfaisantes, et le cadre est simple et informel. Les soupes sont particulièrement chaleureuses, en particulier le pozole rojo. Il est composé d'épaule de porc, de hominy, de piment ancho et de chou, avec des garnitures de radis, de citron vert, d'oignon, d'origan et de chips tortilla.

Omakase

San Francisco connaît un boom de la cuisine japonaise, et les convives ont une myriade d'options, y compris des magasins de ramen sans réservation, avec des files d'attente à la porte, et des restaurants exquis de kaiseki et de sushi, avec des menus coûtant des centaines de dollars. Omakase fait partie de cette dernière catégorie. Avec seulement 14 places, principalement au bar, le minuscule restaurant prépare des sushis à prix fixe avec une habileté évidente. Les invités passent plusieurs heures dans un voyage culinaire à déguster des sushis préparés sous la direction du chef exécutif Jackson Yu, qui prépare des sushis traditionnels depuis près de deux décennies. Il importe du poisson du marché aux poissons de Tsukiji deux fois par semaine et se procure des offres inhabituelles - comme le poisson-dragon - qui sont uniques pour la région.


Golden Gate Grub: Que manger à San Francisco

Que vous ayez envie de dollar dim sum ou de la meilleure expérience étoilée Michelin, voici les restaurants incontournables de San Francisco.

Visite gastronomique des nouveaux arrivants à San Francisco

San Francisco est une destination gastronomique depuis la ruée vers l'or, lorsque les prospecteurs dépensaient leur argent pour Hangtown Fry, une omelette décadente avec des huîtres et du bacon. Aujourd'hui, la variété des cuisines et les produits exceptionnels disponibles toute l'année (grâce à un climat et un terrain favorables) en font un paradis pour les chefs et les convives.

Manufacture de tartines

Faire la queue à Tartine Bakery a longtemps été un rite de passage de la région de la baie, mais le buzz s'est récemment déplacé vers la dernière entreprise de l'équipe de Tartine, Tartine Manufactory. L'espace caverneux de la mission est divisé en un café, un magasin de crème glacée - appelé Tartine Cookies and Cream - une boulangerie et un restaurant. Il est lumineux et moderne, avec du bois naturel et des lanternes en papier japonais pour adoucir l'espace. Il y a des pâtisseries, des gaufres de Liège, des salades et des sandwichs pendant la journée et un restaurant à service complet le soir. Le service de pain est pratiquement obligatoire et comprend des options comme Smørrebrød avec 'nduja et ciboulette, stracciatella bottarga, ou oursin et moutarde.

Club nautique de Liholiho

Encore une réservation difficile à obtenir, le Liholiho Yacht Club est le point de vue de San Francisco sur le paradis hawaïen. C'est de la soul food, utilisant des ingrédients locaux via les îles hawaïennes, et d'une manière ou d'une autre, cela fonctionne. L'espace bourdonne autour de sa cuisine ouverte et est tenu par des serveurs qui semblent sincèrement heureux. La nourriture est divisée en petites assiettes et grandes assiettes à partager. Les saveurs asiatiques chantent dans des plats comme le calmar mariné, avec des tripes croustillantes, du chou et des cacahuètes, et de la poitrine de porc cuite deux fois avec de l'ananas, du basilic thaï et du fenouil. Le dessert signature est la version infusée d'ananas de Baked Alaska. Ce ne sont pas des vacances sur une île, mais cela pourrait bien être la prochaine meilleure chose.

San Francisco est doté de six restaurants trois étoiles Michelin, et bien que chacun soit unique, Benu est peut-être le plus inhabituel. Bien que le chef Corey Lee vienne de The French Laundry et connaisse bien les techniques françaises, il s'appuie sur des influences allant au-delà de la fusion typique avec la cuisine japonaise moderne. Des plats comme le Foie Gras Xiao Long Bao et l'Oursin mariné dans une sauce de crabe fermentée montrent une volonté d'adapter les plats et les ingrédients asiatiques traditionnels de nouvelles façons. Le menu à prix fixe est cher, mais la nourriture est divine.

Souvla

Crémerie Bi-Rite

La crème glacée a pris d'assaut San Francisco. Les files d'attente sont une évidence et chacun a une place qu'il fréquente fidèlement. Bi-Rite peut cependant transcender toute concurrence et a fait de son quartier animé de la Mission une destination culinaire. Offrez-vous une boule, un sandwich à la crème glacée, un pop glacé ou un sundae signature tel que le Dainty Gentleman, avec de la crème glacée au miel et à la lavande, du fudge chaud, de l'huile d'olive à l'orange sanguine et du sel de mer. Deux saveurs molles alternent quotidiennement. Mais la boule qui a fait la renommée de la boutique est le caramel au beurre salé et il reste leur best-seller.

Brasserie Bluestem

B. Pâtisserie

Ouverte par Belinda Leong, une chef pâtissière aux côtelettes fines, cette élégante boulangerie sert des desserts à l'assiette exceptionnels, des gâteaux, des pains, des quiches et des spécialités de Viennoiserie telles que le kouign amann et bostock sucré, salé et beurré. La tarte aux pommes de 10 heures est un favori des fans et un incontournable du menu. Il est fait de pommes Fuji qui sont cuites lentement et lentement pendant environ 10 heures et combinées avec des pommes Granny Smith fraîches pour l'acidité et le croquant. Il est terminé par un streusel aux amandes.

Kin Khao

Un favori parmi les chefs et les gastronomes, ce lieu thaïlandais contemporain consolide le menu typique et copieux des classiques thaïlandais. Chacun des plats soigneusement préparés comprend une confiture de chili, une pâte de curry ou une sauce unique et maison. Parmi les incontournables, citons le curry vert au lapin de Khun Yai, avec une base de pâte de curry vert, de la longe de lapin légèrement braisée, de la selle et des boulettes de viande, des aubergines aux pommes thaïlandaises, du basilic thaï et du piment oiseau, et la salade Yum Yai, un mélange de crudités , légumes de saison cuits et frits avec une vinaigrette à la confiture de piment pas si épicée.

Le moulin

Le moulin a déjà fait sensation en offrant un toast à 4 $. Aujourd'hui, vous dépenserez jusqu'à 7 $ pour du pain grillé Dark Mountain Rye garni de fromage à la crème, de pesto, de pignons de pin, de sel et de poivre. Les foules se forment pour la soirée pizza le lundi, lorsque de nombreux restaurants sont fermés. The Mill, une boulangerie où ils fabriquent leur propre grain, ne prépare qu'un seul type de pizza végétarienne chaque soir (sauf le mardi) et sert des tranches ou des tartes de 18 h à 21 h. Les combinaisons de garnitures inventives du passé ont inclus la courge musquée, les graines de nigelle et les échalotes glacées, ou la pomme de terre butterball, la fontine, la bette à carde arc-en-ciel et les herbes frites. La croûte est faite à partir de leur pâte à pain de campagne, elle est donc plus moelleuse que croustillante.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco est connue pour ses taquerias et ses burritos gras et emballés dans du papier d'aluminium, mais Nopalito va au-delà du tarif standard en utilisant des ingrédients biologiques frais dans des plats comme des empanadas, des enchiladas et des ragoûts. Les saveurs sont riches et satisfaisantes, et le cadre est simple et informel. Les soupes sont particulièrement chaleureuses, en particulier le pozole rojo. Il est composé d'épaule de porc, de hominy, de piment ancho et de chou, avec des garnitures de radis, de citron vert, d'oignon, d'origan et de chips tortilla.

Omakase

San Francisco connaît un boom de la cuisine japonaise, et les convives ont une myriade d'options, y compris des magasins de ramen sans réservation, avec des files d'attente à la porte, et des restaurants de kaiseki et de sushi exquis, avec des menus coûtant des centaines de dollars. Omakase fait partie de cette dernière catégorie. Avec seulement 14 places, principalement au bar, le minuscule restaurant prépare des sushis à prix fixe avec une habileté évidente. Les invités passent plusieurs heures dans un voyage culinaire à déguster des sushis préparés sous la direction du chef exécutif Jackson Yu, qui prépare des sushis traditionnels depuis près de deux décennies. Il importe du poisson du marché aux poissons de Tsukiji deux fois par semaine et se procure des offres inhabituelles - comme le poisson-dragon - qui sont uniques pour la région.


Golden Gate Grub: Que manger à San Francisco

Que vous ayez envie de dollar dim sum ou de la meilleure expérience étoilée Michelin, voici les restaurants incontournables de San Francisco.

Visite gastronomique des nouveaux arrivants à San Francisco

San Francisco est une destination gastronomique depuis la ruée vers l'or, lorsque les prospecteurs dépensaient leur argent pour Hangtown Fry, une omelette décadente avec des huîtres et du bacon. Aujourd'hui, la variété des cuisines et les produits exceptionnels disponibles toute l'année (grâce à un climat et un terrain favorables) en font un paradis pour les chefs et les convives.

Manufacture de tartines

Faire la queue à Tartine Bakery a longtemps été un rite de passage de la région de la baie, mais le buzz s'est récemment déplacé vers la dernière entreprise de l'équipe de Tartine, Tartine Manufactory. L'espace caverneux de la mission est divisé en un café, un magasin de crème glacée - appelé Tartine Cookies and Cream - une boulangerie et un restaurant. Il est lumineux et moderne, avec du bois naturel et des lanternes en papier japonais pour adoucir l'espace. Il y a des pâtisseries, des gaufres de Liège, des salades et des sandwichs pendant la journée et un restaurant à service complet le soir. Le service de pain est pratiquement obligatoire et comprend des options comme le Smørrebrød avec de la nduja et de la ciboulette, de la stracciatella bottarga ou de l'oursin et de la moutarde.

Club nautique de Liholiho

Encore une réservation difficile à obtenir, le Liholiho Yacht Club est le point de vue de San Francisco sur le paradis hawaïen. C'est de la soul food, utilisant des ingrédients locaux via les îles hawaïennes, et d'une manière ou d'une autre, cela fonctionne. L'espace bourdonne autour de sa cuisine ouverte et est tenu par des serveurs qui semblent sincèrement heureux. La nourriture est divisée en petites assiettes et grandes assiettes à partager. Les saveurs asiatiques chantent dans des plats comme le calmar mariné, avec des tripes croustillantes, du chou et des cacahuètes, et de la poitrine de porc cuite deux fois avec de l'ananas, du basilic thaï et du fenouil. Le dessert signature est la version infusée d'ananas de Baked Alaska. Ce ne sont pas des vacances sur une île, mais cela pourrait bien être la prochaine meilleure chose.

San Francisco est doté de six restaurants trois étoiles Michelin, et bien que chacun soit unique, Benu est peut-être le plus inhabituel. Bien que le chef Corey Lee vienne de The French Laundry et connaisse bien les techniques françaises, il s'appuie sur des influences allant au-delà de la fusion typique avec la cuisine japonaise moderne. Des plats comme le Foie Gras Xiao Long Bao et l'Oursin mariné dans une sauce de crabe fermentée montrent une volonté d'adapter les plats et les ingrédients asiatiques traditionnels de nouvelles façons. Le menu à prix fixe est cher, mais la nourriture est divine.

Souvla

Crémerie Bi-Rite

La crème glacée a pris d'assaut San Francisco. Les files d'attente sont une évidence et chacun a une place qu'il fréquente fidèlement. Bi-Rite peut cependant transcender toute concurrence et a fait de son quartier animé de la Mission une destination culinaire. Offrez-vous une boule, un sandwich à la crème glacée, un pop glacé ou un sundae signature tel que le Dainty Gentleman, avec de la crème glacée au miel et à la lavande, du fudge chaud, de l'huile d'olive à l'orange sanguine et du sel de mer. Deux saveurs molles alternent quotidiennement. Mais la boule qui a fait la renommée de la boutique est le caramel au beurre salé et il reste leur best-seller.

Brasserie Bluestem

B. Pâtisserie

Ouverte par Belinda Leong, une chef pâtissière aux côtelettes fines, cette élégante boulangerie sert des desserts à l'assiette exceptionnels, des gâteaux, des pains, des quiches et des spécialités de Viennoiserie telles que le kouign amann et bostock sucré, salé et beurré. La tarte aux pommes de 10 heures est un favori des fans et un incontournable du menu. Il est fait de pommes Fuji qui sont cuites lentement et lentement pendant environ 10 heures et combinées avec des pommes Granny Smith fraîches pour l'acidité et le croquant. Il est terminé par un streusel aux amandes.

Kin Khao

Un favori parmi les chefs et les gastronomes, ce lieu thaïlandais contemporain consolide le menu typique et copieux des classiques thaïlandais. Chacun des plats soigneusement préparés comprend une confiture de chili, une pâte de curry ou une sauce unique et maison. Parmi les incontournables, citons le curry vert au lapin de Khun Yai, avec une base de pâte de curry vert, de la longe de lapin légèrement braisée, de la selle et des boulettes de viande, des aubergines aux pommes thaïlandaises, du basilic thaï et du piment oiseau, et la salade Yum Yai, un mélange de crudités , légumes de saison cuits et frits avec une vinaigrette à la confiture de piment pas si épicée.

Le moulin

Le moulin a déjà fait sensation en offrant un toast à 4 $. Aujourd'hui, vous dépenserez jusqu'à 7 $ pour du pain grillé Dark Mountain Rye garni de fromage à la crème, de pesto, de pignons de pin, de sel et de poivre. Les foules se forment pour la soirée pizza le lundi, lorsque de nombreux restaurants sont fermés. The Mill, une boulangerie où ils fabriquent leur propre grain, ne prépare qu'un seul type de pizza végétarienne chaque soir (sauf le mardi) et sert des tranches ou des tartes de 18 h à 21 h. Les combinaisons de garnitures inventives du passé ont inclus la courge musquée, les graines de nigelle et les échalotes glacées, ou la pomme de terre butterball, la fontine, les bettes arc-en-ciel et les herbes frites. La croûte est faite à partir de leur pâte à pain de campagne, elle est donc plus moelleuse que croustillante.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco est connue pour ses taquerias et ses burritos gras et emballés dans du papier d'aluminium, mais Nopalito va au-delà du tarif standard en utilisant des ingrédients biologiques frais dans des plats comme des empanadas, des enchiladas et des ragoûts. Les saveurs sont riches et satisfaisantes, et le cadre est simple et informel. Les soupes sont particulièrement chaleureuses, en particulier le pozole rojo. Il est composé d'épaule de porc, de hominy, de piment ancho et de chou, avec des garnitures de radis, de citron vert, d'oignon, d'origan et de chips tortilla.

Omakase

San Francisco connaît un boom de la cuisine japonaise, et les convives ont une myriade d'options, y compris des magasins de ramen sans réservation, avec des files d'attente à la porte, et des restaurants exquis de kaiseki et de sushi, avec des menus coûtant des centaines de dollars. Omakase fait partie de cette dernière catégorie. Avec seulement 14 places, principalement au bar, le minuscule restaurant prépare des sushis à prix fixe avec une habileté évidente. Les invités passent plusieurs heures dans un voyage culinaire à déguster des sushis préparés sous la direction du chef exécutif Jackson Yu, qui prépare des sushis traditionnels depuis près de deux décennies. Il importe du poisson du marché aux poissons de Tsukiji deux fois par semaine et se procure des offres inhabituelles - comme le poisson-dragon - qui sont uniques pour la région.


Golden Gate Grub: Que manger à San Francisco

Que vous ayez envie de dollar dim sum ou de la meilleure expérience étoilée Michelin, voici les restaurants incontournables de San Francisco.

Visite gastronomique des nouveaux arrivants à San Francisco

San Francisco has been a dining destination since the Gold Rush, when prospectors would spend their cash on Hangtown Fry, a decadent omelet with oysters and bacon. Today the variety of cuisines and outstanding produce available year-round (thanks to favorable climate and terrain) make it a haven for chefs and diners alike.

Tartine Manufactory

Standing in line at Tartine Bakery has long been a Bay Area rite of passage, but the buzz has recently shifted to the Tartine team’s latest venture, Tartine Manufactory. The cavernous space in the Mission is divided into a coffee shop, ice cream shop — called Tartine Cookies and Cream — bakery and restaurant. It’s bright and modern, with natural wood and Japanese paper lanterns to soften the space. There are pastries, liege waffles, salads and sandwiches during the day, and a full-service restaurant at night. The bread service is practically mandatory, and includes options like Smørrebrød with 'nduja and chives, stracciatella bottarga, or sea urchin and mustard.

Liholiho Yacht Club

Still a tough reservation to get, Liholiho Yacht Club is San Francisco’s take on Hawaiian paradise. It’s soul food, using local ingredients via the Hawaiian Islands, and somehow it just works. The space buzzes around its open kitchen and is tended by servers who seem genuinely happy. The food is divided into small plates and large share plates. Asian flavors sing in dishes like marinated squid, with crispy tripe, cabbage and peanuts, and twice-cooked pork belly with pineapple, Thai basil and fennel. The signature dessert is the kitchen’s pineapple-infused take on Baked Alaska. It’s not an island vacation, but it might just be the next best thing.

San Francisco is blessed with six three-Michelin-star restaurants, and while each is unique, Benu is perhaps the most-unusual. Though Chef Corey Lee came from The French Laundry and is well-versed in French techniques, he draws on influences beyond the typical fusion with modern Japanese cuisine. Dishes like Foie Gras Xiao Long Bao and Sea Urchin Marinated in Fermented Crab Sauce show a willingness to adapt traditional Asian dishes and ingredients in fresh new ways. The prix-fixe menu is pricey, but the food is divine.

Souvla

Bi-Rite Creamery

Ice cream has taken San Francisco by storm. Lines are a given and everyone has a spot they loyally frequent. Bi-Rite may transcend all competition, though, and has made its busy block in the Mission a culinary destination. Indulge in a scoop, ice cream sandwich, ice pop or a signature sundae such as the Dainty Gentleman, with honey-lavender ice cream, hot fudge, blood orange olive oil and sea salt. Two soft-serve flavors rotate daily. But the scoop that made the shop famous is salted caramel and it remains their bestseller.

Bluestem Brasserie

B. Patisserie

Opened by Belinda Leong, a pastry chef with fine-dining chops, this elegant bakery serves outstanding plated desserts, cakes, breads, quiches and specialty Viennoiserie such as the sweet, salty and buttery kouign amann and bostock. The 10-Hour Apple Tart is a fan favorite and menu staple. It's made with Fuji apples that are cooked low and slow for about 10 hours and combined with fresh Granny Smith apples for tartness and crunch. It’s finished with an almond streusel.

Kin Khao

A favorite among chefs and foodies alike, this contemporary Thai spot consolidates the typical overstuffed menu of Thai classics. Each one of the thoughtfully crafted dishes feature a unique and homemade chile jam, curry paste or sauce. Must-try items include Khun Yai’s Green Curry with Rabbit, with a base of green curry paste, gently braised rabbit loin, saddle and meatballs, Thai apple eggplants, Thai basil, and bird’s eye chile, and Yum Yai Salad, a mix of raw, cooked and batter-fried seasonal vegetables with not-so-spicy chile jam dressing.

The Mill

The Mill once made a splash for offering $4 toast. Today you’ll spend as much as $7 for Dark Mountain Rye toast topped with cream cheese, pesto, pine nuts, salt and pepper. Crowds form for pizza night on Mondays, when many restaurants are closed. The Mill, a bakery where they actually do mill their own grain, makes just one type of vegetarian pizza each night (except Tuesday) and serves by slice or pie from 6 to 9 p.m. Inventive past topping combinations have included butternut squash, nigella seed and glazed shallots, or butterball potato, fontina, rainbow chard and fried herbs. The crust is made from their country bread dough so it’s more satisfyingly chewy than it is crusty.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco is known for taquerias and fat, foil-wrapped burritos, but Nopalito goes beyond the standard fare using fresh organic ingredients in dishes like empanadas, enchiladas and stews. The flavors are rich and satisfying, and the setting is easy and informal. The soups are particularly homey, especially the pozole rojo. It’s made from pork shoulder, hominy, ancho chile and cabbage, with toppings of radish, lime, onion, oregano and tortilla chips.

Omakase

San Francisco is undergoing a boom in Japanese food, and diners have myriad options, including no-reservation ramen shops, with lines out the door, and exquisite kaiseki and sushi restaurants, with menus costing hundreds of dollars. Omakase fits into the latter category. With only 14 seats, primarily at the bar, the miniscule restaurant prepares prix-fixe sushi with evident skill. Guests spend several hours on a culinary journey tasting sushi prepared under the guidance of Executive Chef Jackson Yu, who has been preparing traditional sushi for nearly two decades. He imports fish from Tsukiji Fish Market twice a week, and procures unusual offerings — like dragonfish — that are unique for the area.


Golden Gate Grub: What to Eat in San Francisco

Whether you're craving dollar dim sum or the finest Michelin-starred experience, here are San Francisco's must-try restaurants.

Newcomer’s Eating Tour of San Francisco

San Francisco has been a dining destination since the Gold Rush, when prospectors would spend their cash on Hangtown Fry, a decadent omelet with oysters and bacon. Today the variety of cuisines and outstanding produce available year-round (thanks to favorable climate and terrain) make it a haven for chefs and diners alike.

Tartine Manufactory

Standing in line at Tartine Bakery has long been a Bay Area rite of passage, but the buzz has recently shifted to the Tartine team’s latest venture, Tartine Manufactory. The cavernous space in the Mission is divided into a coffee shop, ice cream shop — called Tartine Cookies and Cream — bakery and restaurant. It’s bright and modern, with natural wood and Japanese paper lanterns to soften the space. There are pastries, liege waffles, salads and sandwiches during the day, and a full-service restaurant at night. The bread service is practically mandatory, and includes options like Smørrebrød with 'nduja and chives, stracciatella bottarga, or sea urchin and mustard.

Liholiho Yacht Club

Still a tough reservation to get, Liholiho Yacht Club is San Francisco’s take on Hawaiian paradise. It’s soul food, using local ingredients via the Hawaiian Islands, and somehow it just works. The space buzzes around its open kitchen and is tended by servers who seem genuinely happy. The food is divided into small plates and large share plates. Asian flavors sing in dishes like marinated squid, with crispy tripe, cabbage and peanuts, and twice-cooked pork belly with pineapple, Thai basil and fennel. The signature dessert is the kitchen’s pineapple-infused take on Baked Alaska. It’s not an island vacation, but it might just be the next best thing.

San Francisco is blessed with six three-Michelin-star restaurants, and while each is unique, Benu is perhaps the most-unusual. Though Chef Corey Lee came from The French Laundry and is well-versed in French techniques, he draws on influences beyond the typical fusion with modern Japanese cuisine. Dishes like Foie Gras Xiao Long Bao and Sea Urchin Marinated in Fermented Crab Sauce show a willingness to adapt traditional Asian dishes and ingredients in fresh new ways. The prix-fixe menu is pricey, but the food is divine.

Souvla

Bi-Rite Creamery

Ice cream has taken San Francisco by storm. Lines are a given and everyone has a spot they loyally frequent. Bi-Rite may transcend all competition, though, and has made its busy block in the Mission a culinary destination. Indulge in a scoop, ice cream sandwich, ice pop or a signature sundae such as the Dainty Gentleman, with honey-lavender ice cream, hot fudge, blood orange olive oil and sea salt. Two soft-serve flavors rotate daily. But the scoop that made the shop famous is salted caramel and it remains their bestseller.

Bluestem Brasserie

B. Patisserie

Opened by Belinda Leong, a pastry chef with fine-dining chops, this elegant bakery serves outstanding plated desserts, cakes, breads, quiches and specialty Viennoiserie such as the sweet, salty and buttery kouign amann and bostock. The 10-Hour Apple Tart is a fan favorite and menu staple. It's made with Fuji apples that are cooked low and slow for about 10 hours and combined with fresh Granny Smith apples for tartness and crunch. It’s finished with an almond streusel.

Kin Khao

A favorite among chefs and foodies alike, this contemporary Thai spot consolidates the typical overstuffed menu of Thai classics. Each one of the thoughtfully crafted dishes feature a unique and homemade chile jam, curry paste or sauce. Must-try items include Khun Yai’s Green Curry with Rabbit, with a base of green curry paste, gently braised rabbit loin, saddle and meatballs, Thai apple eggplants, Thai basil, and bird’s eye chile, and Yum Yai Salad, a mix of raw, cooked and batter-fried seasonal vegetables with not-so-spicy chile jam dressing.

The Mill

The Mill once made a splash for offering $4 toast. Today you’ll spend as much as $7 for Dark Mountain Rye toast topped with cream cheese, pesto, pine nuts, salt and pepper. Crowds form for pizza night on Mondays, when many restaurants are closed. The Mill, a bakery where they actually do mill their own grain, makes just one type of vegetarian pizza each night (except Tuesday) and serves by slice or pie from 6 to 9 p.m. Inventive past topping combinations have included butternut squash, nigella seed and glazed shallots, or butterball potato, fontina, rainbow chard and fried herbs. The crust is made from their country bread dough so it’s more satisfyingly chewy than it is crusty.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco is known for taquerias and fat, foil-wrapped burritos, but Nopalito goes beyond the standard fare using fresh organic ingredients in dishes like empanadas, enchiladas and stews. The flavors are rich and satisfying, and the setting is easy and informal. The soups are particularly homey, especially the pozole rojo. It’s made from pork shoulder, hominy, ancho chile and cabbage, with toppings of radish, lime, onion, oregano and tortilla chips.

Omakase

San Francisco is undergoing a boom in Japanese food, and diners have myriad options, including no-reservation ramen shops, with lines out the door, and exquisite kaiseki and sushi restaurants, with menus costing hundreds of dollars. Omakase fits into the latter category. With only 14 seats, primarily at the bar, the miniscule restaurant prepares prix-fixe sushi with evident skill. Guests spend several hours on a culinary journey tasting sushi prepared under the guidance of Executive Chef Jackson Yu, who has been preparing traditional sushi for nearly two decades. He imports fish from Tsukiji Fish Market twice a week, and procures unusual offerings — like dragonfish — that are unique for the area.


Golden Gate Grub: What to Eat in San Francisco

Whether you're craving dollar dim sum or the finest Michelin-starred experience, here are San Francisco's must-try restaurants.

Newcomer’s Eating Tour of San Francisco

San Francisco has been a dining destination since the Gold Rush, when prospectors would spend their cash on Hangtown Fry, a decadent omelet with oysters and bacon. Today the variety of cuisines and outstanding produce available year-round (thanks to favorable climate and terrain) make it a haven for chefs and diners alike.

Tartine Manufactory

Standing in line at Tartine Bakery has long been a Bay Area rite of passage, but the buzz has recently shifted to the Tartine team’s latest venture, Tartine Manufactory. The cavernous space in the Mission is divided into a coffee shop, ice cream shop — called Tartine Cookies and Cream — bakery and restaurant. It’s bright and modern, with natural wood and Japanese paper lanterns to soften the space. There are pastries, liege waffles, salads and sandwiches during the day, and a full-service restaurant at night. The bread service is practically mandatory, and includes options like Smørrebrød with 'nduja and chives, stracciatella bottarga, or sea urchin and mustard.

Liholiho Yacht Club

Still a tough reservation to get, Liholiho Yacht Club is San Francisco’s take on Hawaiian paradise. It’s soul food, using local ingredients via the Hawaiian Islands, and somehow it just works. The space buzzes around its open kitchen and is tended by servers who seem genuinely happy. The food is divided into small plates and large share plates. Asian flavors sing in dishes like marinated squid, with crispy tripe, cabbage and peanuts, and twice-cooked pork belly with pineapple, Thai basil and fennel. The signature dessert is the kitchen’s pineapple-infused take on Baked Alaska. It’s not an island vacation, but it might just be the next best thing.

San Francisco is blessed with six three-Michelin-star restaurants, and while each is unique, Benu is perhaps the most-unusual. Though Chef Corey Lee came from The French Laundry and is well-versed in French techniques, he draws on influences beyond the typical fusion with modern Japanese cuisine. Dishes like Foie Gras Xiao Long Bao and Sea Urchin Marinated in Fermented Crab Sauce show a willingness to adapt traditional Asian dishes and ingredients in fresh new ways. The prix-fixe menu is pricey, but the food is divine.

Souvla

Bi-Rite Creamery

Ice cream has taken San Francisco by storm. Lines are a given and everyone has a spot they loyally frequent. Bi-Rite may transcend all competition, though, and has made its busy block in the Mission a culinary destination. Indulge in a scoop, ice cream sandwich, ice pop or a signature sundae such as the Dainty Gentleman, with honey-lavender ice cream, hot fudge, blood orange olive oil and sea salt. Two soft-serve flavors rotate daily. But the scoop that made the shop famous is salted caramel and it remains their bestseller.

Bluestem Brasserie

B. Patisserie

Opened by Belinda Leong, a pastry chef with fine-dining chops, this elegant bakery serves outstanding plated desserts, cakes, breads, quiches and specialty Viennoiserie such as the sweet, salty and buttery kouign amann and bostock. The 10-Hour Apple Tart is a fan favorite and menu staple. It's made with Fuji apples that are cooked low and slow for about 10 hours and combined with fresh Granny Smith apples for tartness and crunch. It’s finished with an almond streusel.

Kin Khao

A favorite among chefs and foodies alike, this contemporary Thai spot consolidates the typical overstuffed menu of Thai classics. Each one of the thoughtfully crafted dishes feature a unique and homemade chile jam, curry paste or sauce. Must-try items include Khun Yai’s Green Curry with Rabbit, with a base of green curry paste, gently braised rabbit loin, saddle and meatballs, Thai apple eggplants, Thai basil, and bird’s eye chile, and Yum Yai Salad, a mix of raw, cooked and batter-fried seasonal vegetables with not-so-spicy chile jam dressing.

The Mill

The Mill once made a splash for offering $4 toast. Today you’ll spend as much as $7 for Dark Mountain Rye toast topped with cream cheese, pesto, pine nuts, salt and pepper. Crowds form for pizza night on Mondays, when many restaurants are closed. The Mill, a bakery where they actually do mill their own grain, makes just one type of vegetarian pizza each night (except Tuesday) and serves by slice or pie from 6 to 9 p.m. Inventive past topping combinations have included butternut squash, nigella seed and glazed shallots, or butterball potato, fontina, rainbow chard and fried herbs. The crust is made from their country bread dough so it’s more satisfyingly chewy than it is crusty.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco is known for taquerias and fat, foil-wrapped burritos, but Nopalito goes beyond the standard fare using fresh organic ingredients in dishes like empanadas, enchiladas and stews. The flavors are rich and satisfying, and the setting is easy and informal. The soups are particularly homey, especially the pozole rojo. It’s made from pork shoulder, hominy, ancho chile and cabbage, with toppings of radish, lime, onion, oregano and tortilla chips.

Omakase

San Francisco is undergoing a boom in Japanese food, and diners have myriad options, including no-reservation ramen shops, with lines out the door, and exquisite kaiseki and sushi restaurants, with menus costing hundreds of dollars. Omakase fits into the latter category. With only 14 seats, primarily at the bar, the miniscule restaurant prepares prix-fixe sushi with evident skill. Guests spend several hours on a culinary journey tasting sushi prepared under the guidance of Executive Chef Jackson Yu, who has been preparing traditional sushi for nearly two decades. He imports fish from Tsukiji Fish Market twice a week, and procures unusual offerings — like dragonfish — that are unique for the area.


Golden Gate Grub: What to Eat in San Francisco

Whether you're craving dollar dim sum or the finest Michelin-starred experience, here are San Francisco's must-try restaurants.

Newcomer’s Eating Tour of San Francisco

San Francisco has been a dining destination since the Gold Rush, when prospectors would spend their cash on Hangtown Fry, a decadent omelet with oysters and bacon. Today the variety of cuisines and outstanding produce available year-round (thanks to favorable climate and terrain) make it a haven for chefs and diners alike.

Tartine Manufactory

Standing in line at Tartine Bakery has long been a Bay Area rite of passage, but the buzz has recently shifted to the Tartine team’s latest venture, Tartine Manufactory. The cavernous space in the Mission is divided into a coffee shop, ice cream shop — called Tartine Cookies and Cream — bakery and restaurant. It’s bright and modern, with natural wood and Japanese paper lanterns to soften the space. There are pastries, liege waffles, salads and sandwiches during the day, and a full-service restaurant at night. The bread service is practically mandatory, and includes options like Smørrebrød with 'nduja and chives, stracciatella bottarga, or sea urchin and mustard.

Liholiho Yacht Club

Still a tough reservation to get, Liholiho Yacht Club is San Francisco’s take on Hawaiian paradise. It’s soul food, using local ingredients via the Hawaiian Islands, and somehow it just works. The space buzzes around its open kitchen and is tended by servers who seem genuinely happy. The food is divided into small plates and large share plates. Asian flavors sing in dishes like marinated squid, with crispy tripe, cabbage and peanuts, and twice-cooked pork belly with pineapple, Thai basil and fennel. The signature dessert is the kitchen’s pineapple-infused take on Baked Alaska. It’s not an island vacation, but it might just be the next best thing.

San Francisco is blessed with six three-Michelin-star restaurants, and while each is unique, Benu is perhaps the most-unusual. Though Chef Corey Lee came from The French Laundry and is well-versed in French techniques, he draws on influences beyond the typical fusion with modern Japanese cuisine. Dishes like Foie Gras Xiao Long Bao and Sea Urchin Marinated in Fermented Crab Sauce show a willingness to adapt traditional Asian dishes and ingredients in fresh new ways. The prix-fixe menu is pricey, but the food is divine.

Souvla

Bi-Rite Creamery

Ice cream has taken San Francisco by storm. Lines are a given and everyone has a spot they loyally frequent. Bi-Rite may transcend all competition, though, and has made its busy block in the Mission a culinary destination. Indulge in a scoop, ice cream sandwich, ice pop or a signature sundae such as the Dainty Gentleman, with honey-lavender ice cream, hot fudge, blood orange olive oil and sea salt. Two soft-serve flavors rotate daily. But the scoop that made the shop famous is salted caramel and it remains their bestseller.

Bluestem Brasserie

B. Patisserie

Opened by Belinda Leong, a pastry chef with fine-dining chops, this elegant bakery serves outstanding plated desserts, cakes, breads, quiches and specialty Viennoiserie such as the sweet, salty and buttery kouign amann and bostock. The 10-Hour Apple Tart is a fan favorite and menu staple. It's made with Fuji apples that are cooked low and slow for about 10 hours and combined with fresh Granny Smith apples for tartness and crunch. It’s finished with an almond streusel.

Kin Khao

A favorite among chefs and foodies alike, this contemporary Thai spot consolidates the typical overstuffed menu of Thai classics. Each one of the thoughtfully crafted dishes feature a unique and homemade chile jam, curry paste or sauce. Must-try items include Khun Yai’s Green Curry with Rabbit, with a base of green curry paste, gently braised rabbit loin, saddle and meatballs, Thai apple eggplants, Thai basil, and bird’s eye chile, and Yum Yai Salad, a mix of raw, cooked and batter-fried seasonal vegetables with not-so-spicy chile jam dressing.

The Mill

The Mill once made a splash for offering $4 toast. Today you’ll spend as much as $7 for Dark Mountain Rye toast topped with cream cheese, pesto, pine nuts, salt and pepper. Crowds form for pizza night on Mondays, when many restaurants are closed. The Mill, a bakery where they actually do mill their own grain, makes just one type of vegetarian pizza each night (except Tuesday) and serves by slice or pie from 6 to 9 p.m. Inventive past topping combinations have included butternut squash, nigella seed and glazed shallots, or butterball potato, fontina, rainbow chard and fried herbs. The crust is made from their country bread dough so it’s more satisfyingly chewy than it is crusty.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco is known for taquerias and fat, foil-wrapped burritos, but Nopalito goes beyond the standard fare using fresh organic ingredients in dishes like empanadas, enchiladas and stews. The flavors are rich and satisfying, and the setting is easy and informal. The soups are particularly homey, especially the pozole rojo. It’s made from pork shoulder, hominy, ancho chile and cabbage, with toppings of radish, lime, onion, oregano and tortilla chips.

Omakase

San Francisco is undergoing a boom in Japanese food, and diners have myriad options, including no-reservation ramen shops, with lines out the door, and exquisite kaiseki and sushi restaurants, with menus costing hundreds of dollars. Omakase fits into the latter category. With only 14 seats, primarily at the bar, the miniscule restaurant prepares prix-fixe sushi with evident skill. Guests spend several hours on a culinary journey tasting sushi prepared under the guidance of Executive Chef Jackson Yu, who has been preparing traditional sushi for nearly two decades. He imports fish from Tsukiji Fish Market twice a week, and procures unusual offerings — like dragonfish — that are unique for the area.


Golden Gate Grub: What to Eat in San Francisco

Whether you're craving dollar dim sum or the finest Michelin-starred experience, here are San Francisco's must-try restaurants.

Newcomer’s Eating Tour of San Francisco

San Francisco has been a dining destination since the Gold Rush, when prospectors would spend their cash on Hangtown Fry, a decadent omelet with oysters and bacon. Today the variety of cuisines and outstanding produce available year-round (thanks to favorable climate and terrain) make it a haven for chefs and diners alike.

Tartine Manufactory

Standing in line at Tartine Bakery has long been a Bay Area rite of passage, but the buzz has recently shifted to the Tartine team’s latest venture, Tartine Manufactory. The cavernous space in the Mission is divided into a coffee shop, ice cream shop — called Tartine Cookies and Cream — bakery and restaurant. It’s bright and modern, with natural wood and Japanese paper lanterns to soften the space. There are pastries, liege waffles, salads and sandwiches during the day, and a full-service restaurant at night. The bread service is practically mandatory, and includes options like Smørrebrød with 'nduja and chives, stracciatella bottarga, or sea urchin and mustard.

Liholiho Yacht Club

Still a tough reservation to get, Liholiho Yacht Club is San Francisco’s take on Hawaiian paradise. It’s soul food, using local ingredients via the Hawaiian Islands, and somehow it just works. The space buzzes around its open kitchen and is tended by servers who seem genuinely happy. The food is divided into small plates and large share plates. Asian flavors sing in dishes like marinated squid, with crispy tripe, cabbage and peanuts, and twice-cooked pork belly with pineapple, Thai basil and fennel. The signature dessert is the kitchen’s pineapple-infused take on Baked Alaska. It’s not an island vacation, but it might just be the next best thing.

San Francisco is blessed with six three-Michelin-star restaurants, and while each is unique, Benu is perhaps the most-unusual. Though Chef Corey Lee came from The French Laundry and is well-versed in French techniques, he draws on influences beyond the typical fusion with modern Japanese cuisine. Dishes like Foie Gras Xiao Long Bao and Sea Urchin Marinated in Fermented Crab Sauce show a willingness to adapt traditional Asian dishes and ingredients in fresh new ways. The prix-fixe menu is pricey, but the food is divine.

Souvla

Bi-Rite Creamery

Ice cream has taken San Francisco by storm. Lines are a given and everyone has a spot they loyally frequent. Bi-Rite may transcend all competition, though, and has made its busy block in the Mission a culinary destination. Indulge in a scoop, ice cream sandwich, ice pop or a signature sundae such as the Dainty Gentleman, with honey-lavender ice cream, hot fudge, blood orange olive oil and sea salt. Two soft-serve flavors rotate daily. But the scoop that made the shop famous is salted caramel and it remains their bestseller.

Bluestem Brasserie

B. Patisserie

Opened by Belinda Leong, a pastry chef with fine-dining chops, this elegant bakery serves outstanding plated desserts, cakes, breads, quiches and specialty Viennoiserie such as the sweet, salty and buttery kouign amann and bostock. The 10-Hour Apple Tart is a fan favorite and menu staple. It's made with Fuji apples that are cooked low and slow for about 10 hours and combined with fresh Granny Smith apples for tartness and crunch. It’s finished with an almond streusel.

Kin Khao

A favorite among chefs and foodies alike, this contemporary Thai spot consolidates the typical overstuffed menu of Thai classics. Each one of the thoughtfully crafted dishes feature a unique and homemade chile jam, curry paste or sauce. Must-try items include Khun Yai’s Green Curry with Rabbit, with a base of green curry paste, gently braised rabbit loin, saddle and meatballs, Thai apple eggplants, Thai basil, and bird’s eye chile, and Yum Yai Salad, a mix of raw, cooked and batter-fried seasonal vegetables with not-so-spicy chile jam dressing.

The Mill

The Mill once made a splash for offering $4 toast. Today you’ll spend as much as $7 for Dark Mountain Rye toast topped with cream cheese, pesto, pine nuts, salt and pepper. Crowds form for pizza night on Mondays, when many restaurants are closed. The Mill, a bakery where they actually do mill their own grain, makes just one type of vegetarian pizza each night (except Tuesday) and serves by slice or pie from 6 to 9 p.m. Inventive past topping combinations have included butternut squash, nigella seed and glazed shallots, or butterball potato, fontina, rainbow chard and fried herbs. The crust is made from their country bread dough so it’s more satisfyingly chewy than it is crusty.

20ième siècle

Copita

Nopalito

San Francisco is known for taquerias and fat, foil-wrapped burritos, but Nopalito goes beyond the standard fare using fresh organic ingredients in dishes like empanadas, enchiladas and stews. The flavors are rich and satisfying, and the setting is easy and informal. The soups are particularly homey, especially the pozole rojo. It’s made from pork shoulder, hominy, ancho chile and cabbage, with toppings of radish, lime, onion, oregano and tortilla chips.

Omakase

San Francisco is undergoing a boom in Japanese food, and diners have myriad options, including no-reservation ramen shops, with lines out the door, and exquisite kaiseki and sushi restaurants, with menus costing hundreds of dollars. Omakase fits into the latter category. With only 14 seats, primarily at the bar, the miniscule restaurant prepares prix-fixe sushi with evident skill. Guests spend several hours on a culinary journey tasting sushi prepared under the guidance of Executive Chef Jackson Yu, who has been preparing traditional sushi for nearly two decades. He imports fish from Tsukiji Fish Market twice a week, and procures unusual offerings — like dragonfish — that are unique for the area.


Voir la vidéo: Yoel Lewis - Goldengate Extended Mix (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Viho

    J'avais l'habitude de penser différemment, merci beaucoup pour l'aide sur cette question.

  2. Coigleach

    Quelque chose qui n'est plus lié à cette question m'a subi.



Écrire un message